Une Twictée en interne pour se préparer à Twictée !

par Mathieu LARRAMENDY

Mathieu est un enseignant Twictonaute de Bayonne. Il en est aujourd’hui à sa troisième saison Twictée. Dans cet article, il revient sur la mise en place d’une Twictée sauvage, localisée, au sein de l’école où il enseigne. Objectif multiple : faciliter la prise en main du dispositif par les collègues, préparer les enseignants à rejoindre le réseau « officiel », mettre en place un projet d’équipe.

En me voyant pratiquer Twictée, certaines de mes collègues de cycle 2 et 3 étaient intéressées par le dispositif mais plusieurs obstacles semblaient se dresser devant elles.

Bien sûr l’appréhension de se lancer sur Twitter seul(e) et avec sa classe mais surtout de réussir à comprendre et participer à un tour de Twictée sans se tromper : « Deux autres classes comptent sur moi, je vais gâcher leur expérience si je me rate », « Classe SCRIBE et classe MIROIR je ne retiens jamais laquelle fait quoi ! », « Être capable de créer de bons twoutils (en particulier trouver la bonne balise), cela me semble extrêmement compliqué ».

La Twictée, c’est super mais je ne vais pas y arriver toute seule !

Pour toutes ces bonnes raisons, je leur ai alors proposé de réaliser une Twictée en interne dans au sein de l’équipe.

Le déroulement pour les trois classes

D’abord il s’est agi de se réunir pour échanger autour des balises. Concrètement, l’idée principale a été d’anticiper les erreurs et préparer entre collègues, au calme une série de twoutils qui permettront aux maitresses d’arriver plus sûres d’elles à l’étape 3. Ensuite, à nous d’organiser notre propre « plomberie » : définir la rotation des twictées de groupes (les fameuses classes MIROIR et SCRIBE), définir les étapes de la mise en oeuvre en classe qui comprend cinq séances :

  1. S’entraîner à sélectionner les balises avec les élèves sur des exemples choisis par les enseignants.
  2. Passation de la twictée individuelle et de la twictée négociée (empruntées aux twictées en cours, passées ou crées par les enseignants). Ensuite les enseignants se transmettent les twictées de groupes.
  3. Correction collective au tableau. Puis rédaction des twoutils par les élèves. Les maîtresses m’envoyaient leurs élèves quand elles n’arrivaient pas à justifier une erreur. C’était assez rare car le plus gros des twoutils avaient été anticipés.
  4. Envoi des twoutils au fur et à mesure, il est intéressant de prévoir des activités en autonomie pour les élèves qui auraient fini plus tôt. Nous avons choisi d’imprimer les twoutils concernant chaque groupe pour qu’ils puissent corriger leur twictée négociée.
  5. Twictée transfert. Comme dans le dispositif officiel, cette étape est optionnelle et n’impacte pas l’organisation générale

texte individuel, twictée de groupe et correction

Et le cycle 2 ?

Pour la Twictée en interne des CP et des CE1, deux modifications importantes sont à noter.

Prolongements

Les deux classes Cycle 3 et une classe de cycle 2 se sont mises aux dictées négociées deux ou trois fois par semaine. Elles ne se sentent pas encore suffisamment sûres pour se lancer sur la twictée officielle mais cela reste un objectif. Elles ont besoin de s’entraîner encore avant de se lancer.

Pour la dernière classe de cycle 2, elle a rempli le document d’inscription et participera à la Twictée XXII.

En conclusion, ce que je trouve intéressant pour tous (élèves comme enseignants) c’est que la twictée est à la fois source et objet d’apprentissage aussi bien sur la forme, que sur le fond.

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Tumblr0Email this to someoneShare on Google+0Print this page